Réseaux sociaux

La taille idéale des images pour Facebook

visibilite post facebook

La taille idéale des images pour Facebook

visibilite post facebook

Il est parfois difficile de trouver la taille idéale des images pour Facebook… Si votre photo n’est pas à la bonne taille, Facebook amoindrit sa qualité, la déforme, ou la refuse parfois… Alors chez Webmarketaix on vous a préparer un petit mémo…

Les formats d'images Facebook

Photo de couverture

Pour que votre photo de couverture soit optimisée il faut qu’elle fasse 851×315 pixels et pèse moins de 100ko. Pour obtenir les informations de vos photos, vous pouvez faire un clic droit sur celle-ci, et cliquer sur « lire les informations » ou « propriété » : les informations de votre images s’afficheront.

Post Facebook

Lorsque vous partagez une photo sur Facebook, elle s’affichera mieux si elle fait 1200×630 pixels. Elle sera affichée en 514×268 pixels sur les pages.

Photo de profil

Pour une qualité optimale, idéale votre photo de profil doit faire 320×320 pixels. Ensuite Facebook va afficher votre photo depuis votre page en 170x170px et en 32×32 pixels en version avatar.

Photo de couverture d'évènement

Pour votre photo de couverture d’évènement, votre photo doit avoir un ratio de 16:9 et faire 1920×1080 px.

Photo panorama ou 360°

Votre photo devra avoir au minimum 30 000 pixels. Pour une image en full size, comptez sur un visuel d’au minimum 135 000 000 de pixels (ratio 2:1).

Je ne sais pas redimensionner une image

Pas de panique !

Il existe une multitude d’outils en ligne pour opérer ces changements. On citera notamment Online converterConvertio…

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour que vos posts soient idéaux. Vous manquez de photo d’illustration ? N’hésitez pas à consulter notre article sur les banques d’images gratuites.

 

Top 5 des meilleures banques d’images gratuites

banque d'image

Top 5 des meilleures banques d'images gratuites !

banque d'image

Quel que soit votre domaine d’activité, vous pouvez vous retrouver à court d’idée – et de photo- pour illustrer vos propos sur les réseaux sociaux, ou votre site internetTrop petite, trop grande, pas les bonnes couleurs, pas la bonne orientation, pas assez naturelle… La recherche de photos (cohérentes) peut s’avérer être un vrai casse tête ! Les banques d’images gratuites pullulent sur le net, on vous a sélectionné nos 5 préférées. 

Notre Top 5 !

Pexels

De loin notre banque d’images gratuite préférée… Recherchez une photo par thème, mot clé, orientation et même par couleur ! Vous avez donc toutes les cartes en main pour trouver la photo idéale. 

Le petit + : Vous pouvez choisir directement le format que vous souhaitez télécharger. Plus besoin de redimensionner votre image par un logiciel tierce.

Pixabay

Pixabay, une banque qui connait un second souffle. Cette banque d’image gratuite était vieillissante, elle a subit un petit lifting qui ne lui fait pas de mal ! Vous pouvez retrouver photos, illustrations, vidéos, vecteurs… Bref, une vraie mine d’or ! Comme sur pexels, vous pouvez choisir directement quelle taille d’image vous téléchargez.

Le petit + : La diversité des formats :vidéos, illustrations, photos,vecteurs… 

Fotomelia

Animation de réseaux sociaux, illustrations pour votre site internet ou bien vos supports de communication… Retrouvez sur Fotomelia des photos originales ! 

Le petit + : Cette banque d’image est moins connue que les précédentes, il donc plus probable que leurs photos soient moins utilisées. 

Styled Stock

Une banque d’image qui sort du lot, spécialisée dans le secteur de la beauté, du maquillage et du monde féminin. Inscrivez-vous à la newsletter et recevez directement les photos dans votre boite mail.

Le petit + : Vous pouvez choisir un thème et télécharger directement des lots de photos.

Unsplash

Comme pour pexels ou pixabay, recherchez par thème, couleur, taille, orientation… Les résultats sont très pertinents avec la recherche avancée, il n’y a plus de perte de temps  pour rechercher LA photo parfaite !

Le petit + : La recherche est facile et le choix des photos est très large ! 

En bref

Il existe une multitude de banques d’images gratuites, c’est en surfant sur les unes et les autres que vous allez choisir la votre !

Ces banques vous permettent d’illustrer vos supports de communication, d’animer vos réseaux sociaux à moindre coût.

Bon plan : En vous inscrivant à la newsletter de Shutterstock (banque d’images payantes), vous bénéficiez d’une image gratuite par semaine/mois. Ce qui parfois peut-être très utile lorsque vous avez repéré une pépite sur leur site.

Egalement nous pouvons vous former individuellement ou collectivement aux outils de marketing digital.

Top 5 des erreurs dans vos newsletters

Top 5 des erreurs dans vos newsletters

Top 5 des erreurs dans vos newsletters

Top 5 des erreurs dans vos newsletters

Vous proposez une newsletter à vos abonnés, mais les retombées ne sont pas celles escomptées ? 
Voici les 5 erreurs les plus communes dans les newsletters ! Suivez ces 5 conseils pour améliorer votre taux de délivrabilité. 

Le top 5 des erreurs à éviter dans vos newsletters

1. Un objet de mail mal choisi, trop long et en majuscule

Si il y a bien une chose à soigner en priorité c’est l’objet de votre mail ! En effet c’est la première chose que va voir votre destinataire. Voici 3 conseils pour ne pas finir dans la boite des spams/indésirables/promotions :
– N’écrivez jamais votre objet de mail en majuscule, la plupart des messageries classera directement votre mail comme spam !
– Optez pour un objet de maximum 45 caractères… plus c’est la boite des spams assurée !
– Enfin, veillez à ce que votre objet reflète le contenu de votre mail ! Il est important d’avoir un objet qui incite à l’ouverture mais imaginez la déception de votre destinataire si celui-ci ne colle pas au message…

On vous prépare un article sur les mots à bannir dans vos objets de mails ! N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook pour être informé de la sortie de cet article ou bien à vous abonnez à notre newsletter !

2.Envoyer votre newsletter à une base de donnée empruntée, achetée ou constituée par un tiers

Lorsque notre base de donnée n’est pas très grande, il peut être tentant de récolter des mails à droite à gauche pour faire grandir votre base. Très mauvaise idée ! Non seulement c’est interdit par la loi car vous devez avoir le consentement du destinataire lors d’envoi de mail, mais également car ces destinataires ne seront pas forcément intéressés par vos mails. Dans ce cas de figure, on observe 2 attitudes : celui qui va vous placer dans ses spams, et celui qui va se désabonner de votre newsletter. Plus vous avez de désabonnement, moins votre taux délivrabilité sera bon sur le long terme.

Tandis que le Paid Reach, est obtenu par un post sponsorisé. Vous payez pour que votre publication apparaisse dans les fils d’actualités.

3.Un envoi via votre messagerie

Il existe aujourd’hui une multitude d’outil pour réaliser vos envois de newsletters ! Ils sont souvent gratuits et renvoient une image plus professionnelle pour votre entreprise. Ne vous en privez pas ! 

4.Ne pas rendre votre newsletter responsive

En effet, en 2016, 53% des mails étaient ouverts sur mobile. Il est donc primordial d’adapter votre mail au format mobile. Veillez à l’espacement des textes par exemple, si il n’est pas assez important entre 2 liens l’internaute aura du mal a cliquer sur celui qu’il désire vu la largeur de son écran mobile.

5.Ne pas personnaliser le nom d'expéditeur

Ne négligez pas ce paramètre, c’est la première chose que le destinataire voit : votre nom d’expéditeur. Adaptez le, ajoutez le nom de votre marque pour qu’il puisse rapidement vous identifier.

En bref

Il existe de nombreuses « règles » concernant l’envoi de newsletters, ces 5 erreurs sont les plus fréquentes ! On vous prépare de nouveaux articles sur le sujet afin de vous aider à optimiser vos newsletters ! 

Egalement nous pouvons vous former individuellement ou collectivement aux outils de marketing digital.

Facebook : J’ai un problème de visibilité sur mes posts !

visibilite post facebook

Facebook : J'ai un problème de visibilité sur mes posts !

visibilite post facebook

Et oui, vous l’avez peut-être remarquer déjà depuis plusieurs années, Facebook ne cesse de faire descendre le nombre d’impression de vos posts… Vous avez beau vous appliquer sur votre community management, vos posts ne décollent pas… Avez-vous un problème de visibilité sur vos posts Facebook ? 

Un reach en chute libre !

C'est quoi le reach ?

Pour commencer, on va parler jargon, on va parler « Reach ». Le Reach c’est tout simplement votre capacité à toucher vos fans (ceux qui ont liké votre page) lorsque vous postez sur Facebook. 

Organic reach vs Paid Reach

On distingue deux types de « reach » : l’organique et le payant. L’organique c’est simplement le nombre de personne qui vont voir s’afficher votre publication de manière naturelle dans leur fil d’actualité, sans que vous ayez déboursé un centime. 

Tandis que le Paid Reach, est obtenu par un post sponsorisé. Vous payez pour que votre publication apparaisse dans les fils d’actualités.

Pourquoi mon reach diminue ?

Ah… Vous vous souvenez de la belle époque, lorsque vos posts étaient vus par la majorité de vos fans, et que votre engagement était au top ? 

Et oui, Facebook ne cesse de faire baisser le taux de reach organique… Pourquoi ? Parce que ça ne rapporte pas à Facebook ! Aujourd’hui le taux de reach organique est de 2%… Autant dire que personne ne voit vos publications naturellement… Pourquoi Facebook fait ça ? Pour vous encourager à sponsoriser vos posts et mettre la main au portefeuille ! 

La publicité facebook est très interessante puisqu’elle est abordable, et permet de toucher des cibles très qualifiées. Webmarketaix vous forme à la création de publicité sur Facebook ! 

Un nouveau système de calcul

Nouveau calcul = baisse du reach

Il se peut que dans les prochains jours vous allez observer une baisse du nombre de vos impressions, mais cette fois-ci ce n’est pas réellement que votre reach a baissé. En effet Facebook utilise un nouveau calcul qui affichera un nombre d’impression un peu moins important.

Pas d’inquiétude si vous avez observé une baisse dans vos statistiques, le nouveau calcul est défavorable. Mais il se peut que votre reach soit stable et pas en baisse comme Facebook peut vous le montrer.